Tournoi Provincial Pee-Wee Olympique De Montreal (TOM)

 

Le Tournoi Provincial Pee-Wee Olympique de Montréal (TOM) fêtera son 44ème anniversaire en janvier 2016. Le TOM a été longtemps identifié au CDJR. Mais depuis le 30 juin 2015, le tournoi TOM est maintenant parrainé par la nouvelle association (HMRPP) qui regroupe l'union de CDJR et CJL. 

 

La naissance du tournoi est à mettre au crédit tant des jeunes sportifs d’Hochelaga (J.S.H.) que du CDJR.

 

« Nous n’avions, faut-il se rappeler, aucune expertise de ce genre et même si l’organisation d’Hochelaga n’en comptait pas plus,  nous nous disions que la somme de nos expériences vécues lors de la participation à de tels tournois et la mise en commun de nos ressources nous accordaient en quelque sorte une police d’assurance. » nous racontait Jean-Guy Huet.

 

Ce dernier en était alors à sa première année comme président du CDJR et eut droit à une initiation en accéléré; le comité se donnait un pied à terre dans Rosemont, à sa 20e année d’existence, il s’associait avec les jeunes sportifs d’Hochelaga pour créer le club Junior B Montréal 68 et, avec ce même partenaire, lançait le tournoi olympique ainsi baptisé pour saluer l’obtention récente par Montréal de l’organisation de l’olympiade de 1976.

  

« En nous unissant sur 2 plans avec le quartier voisin, nous minimisions du même coup le risque financier attaché à de semblables aventures. » continue Jean-Guy Huet.

 

 

PREMIÈRE ANNÉE MODESTE

 

Le premier tournoi est destiné à la seule classe AA, s’entend-on alors. Jean Trottier, le fondateur du CDJR en 1953 accepte d’être 20 ans plus tard le coordonnateur du premier tournoi. L’organisation, avec les 16 inscriptions enregistrées, est moins complexe qu’elle ne l’est aujourd’hui, mais tout est à concevoir à l’époque. Yvon Roy le propriétaire du commerce d’articles de sport bien connu, est approché pour tenir le rôle de président d’honneur de la compétition. Il acquiesce prêtant son nom à la cause et y allouant une commandite. En retour le trophée octroyé aux gagnants portera son nom.

 

La présentation du tournoi se fait à l’aréna Préfontaine, dans le secteur d’Hochelaga-Maisonneuve parce que le secteur Rosemont est faiblement pourvu en surface glacée recouverte. L’aréna Père-Marquette est totalement démunie de gradins. Paul-Sauvé inabordable financièrement. À vrai dire, les équipes du CDJR, de l’époque évolue à droite et à gauche et pour une grande part se rabattent sur l’aréna Villeray.  Après une fin de semaine de compétition, selon le principe de la simple élimination, les portes-couleurs de Saint-Léonard enlèvent les honneurs. 

 

 

UNE PROGRESSION FABULEUSE

 

L’année suivante en 1974, le tournoi déménage ses pénates à l’aréna Maurice-Richard. Il y fera ses demeures 3 années durant et y verra le nombre des équipes inscrites grimper à 36. Cette expansion s’explique en partie par les décisions prises en 1975 et en 1976 par les dirigeants du tournoi d’en permettre l’accès aux classes A et B successivement. Mais la demande au cours de ces dernières années est si forte qu’elle pousse le comité organisateur à lorgner vers un site plus adéquat.

 

Le Centre Étienne-Desmarteau, rue Bellechasse, qui vient d’être construit dans le cadre des Jeux Olympiques de Montréal est l’endroit rêvé avec ses deux patinoires contiguës. En 1977, le C.D.J.R. jubile : les Élites de Rosemont, en balayant la finale dans le AA, inscrivent pour la première fois le nom du quartier sur la coupe. L’exploit sera répété deux ans plus tard. Le Tournoi couronne quatre champions en 1978, puisque les équipes de classe  C y sont admises. En 1979, un plafond est atteint alors que 106 équipes prennent part au Tournoi. 

 

 

APPARITION DE TOM, LA MASCOTTE DU TOURNOI 

 

TOM , un singe qui revêt un casque de hockey et qui a des rondelles à la place des yeux, a été adopté comme mascotte par la foule dès sa première sortie en 1981. Ce tournoi de hockey mineur en sera à sa 41ième édition en 2013.  Un peu plus de 1500 jeunes de 11-12 ans, représentants 88 équipes d’un peu partout au Québec, y participeront.  Ce tournoi permet aux équipes de croiser le fer avec d’autres de même division que ce soit BB, CC, A ou B.  Une centaine de bénévoles offriront divers services aux joueurs ainsi qu’aux parents tout au long des 10 jours que dure ce tournoi.  Il ne pourrait avoir lieu sans l’appui indéniable de nos commanditaires.

 

Voici quelques-uns des présidents d’honneur qui ont permis au TOM de se distinguer:  Gaston Therrien, Michael Bossy, France St-Louis, Jean-François Sauvé, Guy Lafleur, Rodger Brulotte, Alain Chantelois.

Commanditaires

Club Optimiste
Royal Versailles
Rosemont La Petite-Patrie
Alexandre Boulerice
Trivolt Industries
Abiosphère
Location Turbo
Best Western
RONA

Dernières nouvelles

Commanditaires

Bingo Masson (2)
Bingo Masson